Je souhaite faire un test de dépistage

Dernière mise à jour : le .

Se faire tester : infos pratiques

Quel test faire ?

Quel test selon ma situation ?

Ouvrir l’infographie

Afficher la version texte
Je suis complètement vacciné (conformément au pass) ou j’ai moins de 12 ans
  • RT-PCR
    • Pour confirmer un test antigénique ou un autotest positif
  • RT-PCR ou Test antigénique
    • Si j’ai des symptômes.
    • Quand je suis cas contact à J+2 après avoir appris que j’ai été en contact avec une personne positive.
    • Pour réduire mon isolement de 7 à 5 jours, si je suis positif et que je n’ai plus de symptômes depuis 48 heures.
  • Autotest
    • Quand je suis cas contact à J+2 après avoir appris que j’ai été en contact avec une personne positive.
    • Quand je n’ai pas de symptômes et que je souhaite me réassurer.
Je ne suis pas vacciné ou pas complètement (conformément au pass)
  • RT-PCR

    • Pour confirmer un test antigénique ou un autotest positif
  • RT-PCR ou Test antigénique

    • Si j’ai des symptômes.
    • Quand je suis cas contact à J+2 après avoir appris que j’ai été en contact avec une personne positive.
    • Pour réduire mon isolement de 10 à 7 jours, si je suis positif et que je n’ai plus de symptômes depuis 48 heures.
  • Autotest

    • Quand je suis cas contact à J+2 après avoir appris que j’ai été en contact avec une personne positive.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Où faire un test ?

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Dans quel cas le test est-il gratuit ?

Les tests de dépistage sont pris en charge par l’Assurance Maladie dans les cas suivants (sur présentation d’un justificatif) :

  • personnes ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination ;
  • personnes ayant un certificat de rétablissement de moins de 4 mois ;
  • personnes présentant une prescription médicale de moins de 48 h et non renouvelable ;
  • personnes mineures ;
  • personnes majeures élèves du secondaire, en classe prépa ou BTS ;
  • personnes identifiées comme cas contact par l’Assurance maladie, l’ARS ou notifiées par l’application TousAntiCovid ;
  • personnes réalisant un test RT-PCR pour confirmer le résultat positif d’un autotest ou d’un test antigénique daté de moins de 48h ;
  • personnes sortant de quarantaine suite à un voyage dans un pays classé rouge ;
  • personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’Éducation nationale par exemple.

En dehors de ces cas, les tests sont payants (41,19 € pour un test PCR, de 22 à 45 € pour un test antigénique et 12,90 € pour un autotest supervisé).

Pour faire face à la situation épidémique en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à Mayotte, les tests de dépistage restent pris en charge par l’Assurance maladie jusqu’à nouvel ordre.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Je suis cas contact, est-ce que mon test est gratuit ?

Oui. Vacciné(e) ou non, avec ou sans symptômes, si vous avez eu un contact à risque avec une personne positive à la Covid et que vous avez :

  • été contacté par l’Assurance maladie ou l’ARS,
  • ou reçu une notification de l’application TousAntiCovid,

alors, vos 2 tests de dépistage sont pris en charge par l’Assurance maladie.

Pour bénéficier de cette prise en charge, il faudra présenter un justificatif lors de votre rendez-vous de dépistage :

  • la notification de l’application TousAntiCovid, sur votre téléphone portable (pas de capture d’écran) ;
  • ou le courriel (e-mail), SMS, ou courrier de l’Assurance maladie ou de l’ARS.

Les tests sont toujours gratuits pour les mineurs, les personnes vacciné(e)s et celles bénéficiant d’un certificat de rétablissement ou de contre-indication à la vaccination. Vérifiez dans quels autres cas les tests de dépistage sont gratuits.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Je ne veux pas faire de test nasopharyngé (prélèvement par le nez), y-a-t-il une alternative ?

Oui, le test PCR salivaire est indiqué dans les cas où le prélèvement par le nez est compliqué ou impossible : enfant en bas âge, personnes présentant des troubles psychiatriques, déviation de la cloison nasale…

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Comprendre les différents types de test

1. Test PCR nasopharyngé (par le nez)

Le test PCR nasopharyngé est le test de dépistage de référence, car c’est le plus fiable.

Il peut détecter même une très faible quantité de virus (par exemple au début de l’infection ou chez une personne asymptomatique).

Le résultat est habituellement disponible en 24 h.

Ce test est réalisé exclusivement par un professionnel de santé en laboratoire ou dans un centre de dépistage. Un écouvillon (long coton-tige) est inséré dans les deux narines pour réaliser un prélèvement.

Cliquez ici pour trouver un lieu de test près de chez vous.

2. Test antigénique nasopharyngé (par le nez)

Le test antigénique permet d’avoir le résultat en moins de 30 minutes.

Il est un peu moins fiable que le test PCR, car il ne détecte pas toujours le virus lorsqu’il est présent en trop faible quantité (par exemple au début de l’infection ou chez une personne asymptomatique).

Ce type de test est réalisé par un professionnel de santé, notamment en pharmacie. Un écouvillon (long coton-tige) est inséré dans les deux narines pour réaliser un prélèvement.

Cliquez ici pour trouver un lieu de test près de chez vous.

3. Test PCR salivaire (par la bouche)

Ce test est réalisé grâce au prélèvement de la salive, soit avec un écouvillon (long coton-tige), soit par crachat.

Il est un peu moins fiable que le test PCR nasopharyngé (par le nez), car le virus est présent en plus faible quantité dans la salive.

Il est recommandé lorsque le prélèvement nasal est compliqué ou impossible (très jeunes enfants, déviation de la cloison nasale, troubles psychiatriques…).

Ce type de test est réalisé par des professionnels de santé en laboratoire, à domicile ou lors de campagnes de dépistage (écoles…).

Cliquez ici pour trouver un lieu de test près de chez vous.

4. Autotests

L’autotest est un prélèvement nasal à réaliser chez soi, et disponible en pharmacie.

Pour faire le prélèvement, il faut insérer un écouvillon (long coton-tige) dans les deux narines.

L’autotest est un peu moins fiable que le test PCR ou test antigénique réalisé en pharmacie, car le prélèvement est moins profond, et se fait à un endroit où le virus est présent en plus faible quantité.

Il est gratuit (pris en charge par l’Assurance maladie) dans les cas suivants :

  • dépistage des personnes contact à risque en milieu scolaire (enfants de moins de 12 ans, ou personnes de 12 ans et plus complètement vaccinées) ;
  • tests de surveillance à J+2 pour les personnes contact à risque (enfants de moins de 12 ans, ou personnes de 12 ans et plus complètement vaccinées) ;
  • personnels de l’Éducation nationale exerçant en école maternelle, primaire, collège et lycée, ainsi que dans les services d’hébergement, d’accueil et d’activités périscolaires associés ;
  • professionnels exerçant auprès de personnes vulnérables (âgées, handicapées…) et dans la limite de 10 par mois.

En dehors de ces situations, le prix de vente maximal d’un autotest est de 3,35 € (ou 4,10 € pour les autotests plus particulièrement destinés et conçus pour les enfants).