Enfants et adolescents : vaccination et scolarité

Dernière mise à jour : le .

Pour vous parents, l’épidémie de Covid a apporté son lot de nouvelles questions et préoccupations concernant votre enfant : cas contact, test de dépistage, vaccination, classe fermée… MesConseilsCovid y répond et vous informe sur les dernières mesures appliquées dans le milieu scolaire et la conduite à tenir selon la situation et l’âge de votre enfant.

Le forfait « 100% Psy Enfant Ado » donne accès à 10 séances de soutien psychologique, sans avance de frais, pour les mineurs en souffrance psychique du fait de la situation sanitaire. Pour obtenir toutes les informations nécessaires, consultez le site internet dédié au dispositif.

Mesures sanitaires à l’école, au collège et au lycée 5 à 11 ans 12 à 17 ans

Dans quels cas mon enfant doit-il rester à la maison ?

Vous ne devez pas envoyer votre enfant à l’école, au collège ou au lycée :

  • s’il a été testé positif à la Covid ;
  • s’il a de la fièvre (38 °C ou plus) ou des symptômes évoquant la Covid, et ce même s’il est vacciné ou s’il a déjà eu la Covid il y a moins de 2 mois ;
  • s’il a été identifié comme cas contact, ou qu’un membre de son foyer a été testé positif, et que votre enfant a plus de 12 ans et n’est pas vacciné (sauf s’il a déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois).

Dans chacun de ces cas, vous devez informer l’établissement au plus tôt, afin que les mesures appropriées soient rapidement mises en place.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Que se passe-t-il si un élève est testé positif dans la classe de mon enfant ?

  • Pour les élèves de moins de 12 ans (quel que soit leur statut vaccinal), lorsqu’un cas positif est confirmé dans la classe :

    • les élèves seront invités à réaliser au plus tôt un autotest, délivré gratuitement en pharmacie : si le résultat du test est négatif, ils pourront poursuivre les enseignements en présentiel ;

      Note: ce premier test peut aussi être un test PCR ou antigénique (toujours gratuit pour les enfants) lorsque les parents le souhaitent.

    • ils devront ensuite réaliser à la maison 2 autotests de surveillance (délivrés gratuitement en pharmacie) 2 jours après et 4 jours après la date du premier test (en cas de difficultés pour obtenir des autotests, la surveillance peut aussi se faire par test antigénique ou PCR).

      Note : si de nouveaux cas positifs sont signalés dans la classe dans les 7 jours, votre enfant n’aura pas à recommencer ce parcours de trois tests.

  • Pour les élèves de 12 ans et plus, un protocole de contact-tracing sera mis en œuvre pour identifier les élèves ayant eu des contacts à risque avec un cas positif. La conduite à tenir pour les élèves « cas contact » dépend alors de leur statut vaccinal :

    • s’ils sont complètement vaccinés :

      • les élèves seront invités à réaliser au plus tôt un autotest, délivré gratuitement en pharmacie : si le résultat du test est négatif, ils pourront poursuivre les enseignements en présentiel ;

        Note: ce premier test peut aussi être un test PCR ou antigénique (toujours gratuit pour les enfants) lorsque les parents le souhaitent.

      • ils devront ensuite réaliser à la maison 2 autotests de surveillance (délivrés gratuitement en pharmacie) 2 jours après et 4 jours après la date du premier test (en cas de difficultés pour obtenir des autotests, la surveillance peut aussi se faire par test antigénique ou PCR).

        Note : si de nouveaux cas positifs sont signalés dans la classe dans les 7 jours, votre enfant n’aura pas à recommencer ce parcours de trois tests.

    • s’ils ne sont pas complètement vaccinés :

      • ils devront s’isoler pendant 7 jours, et poursuivre leurs apprentissages à distance pendant cette période.
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Que se passe-t-il si mon enfant de moins de 12 ans est cas contact ?

Si votre enfant a déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois, alors il n’aura pas besoin de s’isoler ni de faire un test.

1. Pas d’isolement

Si votre enfant de moins de 12 ans est « cas contact », qu’il soit vacciné ou non, alors il n’aura pas besoin de s’isoler, et pourra continuer à aller à l’école à condition de faire un test immédiat, puis 2 autotests de surveillance.

2. Test de dépistage

Votre enfant devra faire dès que possible un test antigénique en pharmacie (voir la carte des lieux de test).

  • Si le test est négatif :

    • il devra faire 2 autotests de surveillance (voir plus bas) ;
    • il devra rester prudent et éviter de rencontrer des personnes vulnérables ou fragiles ;
    • en cas d’apparition de fièvre ou de symptômes, faites lui passer un nouveau test sans attendre, et contactez un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires.
  • Si le test est positif :

    • votre enfant a contracté la Covid et il est contagieux ;
    • il doit rester en isolement 7 jours à partir de la date du test ;
      • surveillez l’apparition de symptômes et contacter un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires ;
      • en l’absence de fièvre ou de difficultés respiratoires depuis 48 heures, vous pourrez mettre fin à l’isolement après 5 jours seulement, suite à test de dépistage négatif (antigénique ou PCR) ;
    • les autres membres du foyer sont à leur tour cas contacts (sauf s’ils ont déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois).

3. Surveillance par autotests

Si le 1er test de votre enfant était négatif, alors il devra faire 2 autotests de surveillance :

  • 2 jours après et 4 jours après la date du premier test,
  • ces autotests vous seront délivrés gratuitement en pharmacie.

En cas de difficultés pour obtenir des autotests, la surveillance peut aussi se faire par test antigénique ou PCR.

Note : si de nouveaux cas positifs sont signalés dans la classe dans les 7 jours, votre enfant n’aura pas à recommencer ce parcours de trois tests.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Que se passe-t-il si mon enfant de 12 ans ou plus est cas contact et qu’il est vacciné ?

  • Si votre enfant de 12 ans ou plus n’est pas vacciné, voir la question suivante.

  • Si votre enfant a déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois, alors il n’aura pas besoin de s’isoler ni de faire un test.

1. Pas d’isolement

Si votre enfant de 12 ans ou plus est « cas contact » et qu’il est vacciné, alors il n’aura pas besoin de s’isoler, et pourra continuer à aller à l’école à condition de faire un test de dépistage, puis 2 autotests de surveillance.

2. Test de dépistage

Votre enfant devra faire dès que possible un test antigénique en pharmacie (voir la carte des lieux de test).

  • Si le test est négatif :

    • il devra faire 2 autotests de surveillance (voir plus bas) ;
    • il devra rester prudent et éviter de rencontrer des personnes vulnérables ou fragiles ;
    • en cas d’apparition de fièvre ou de symptômes, faites lui passer un nouveau test sans attendre, et contactez un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires.
  • Si le test est positif :

    • votre enfant a contracté la Covid et il est contagieux ;
    • il doit rester en isolement 7 jours à partir de la date du test ;
      • surveillez l’apparition de symptômes et contacter un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires ;
      • en l’absence de fièvre ou de difficultés respiratoires depuis 48 heures, vous pourrez mettre fin à l’isolement après 5 jours seulement, suite à test de dépistage négatif (antigénique ou PCR) ;
    • les autres membres du foyer sont à leur tour cas contacts (sauf s’ils ont déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois).

3. Surveillance par autotests

Si le 1er test de votre enfant était négatif, alors il devra faire 2 autotests de surveillance :

  • 2 jours après et 4 jours après la date du premier test,
  • ces autotests vous seront délivrés gratuitement en pharmacie.

En cas de difficultés pour obtenir des autotests, la surveillance peut aussi se faire par test antigénique ou PCR.

Note : si de nouveaux cas positifs sont signalés dans la classe dans les 7 jours, ils n’aura pas à recommencer ce parcours de trois tests.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Que se passe-t-il si mon enfant de 12 ans ou plus est cas contact et qu’il n’est pas vacciné ?

  • Si votre enfant de 12 ans ou plus est vacciné, voir la question précédente.

  • Si votre enfant a déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois, alors il n’aura pas besoin de s’isoler ni de faire un test.

1. Isolement

Si votre enfant de 12 ans ou plus est « cas contact » et qu’il n’est pas vacciné, alors il devra rester isolé pendant 7 jours. Il ne devra pas aller à l’école et suivra ses apprentissages à distance.

2. Test de dépistage

Votre enfant devra faire dès que possible un test antigénique en pharmacie (voir la carte des lieux de test).

  • Si le test est négatif :

    • il devra quand même rester isolé pendant 7 jours ;
    • en cas de fièvre ou de symptômes avant le 7e jour, faites lui passer un nouveau test sans attendre, et contactez un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires.
  • Si le test est positif :

    • votre enfant a contracté la Covid et il est contagieux ;
    • il doit rester en isolement au moins 7 jours à partir de la date du test ;
    • surveillez l’apparition de symptômes et contacter un médecin (ou le 15) en cas de difficultés respiratoires ;
    • les autres membres du foyer sont à leur tour cas contacts (sauf s’ils ont déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois) et devront :
      • se maintenir en isolement s’ils ne sont pas complètement vaccinés (les autres enfants ne doivent pas aller à l’école) ;
      • faire un test antigénique dès que possible.

3. Test de contrôle

Si le 1er test de votre enfant était négatif, alors il devra faire un test de contrôle (PCR ou antigénique) 7 jours après son dernier contact avec la personne positive avant de pouvoir retourner à l’école.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Si un de mes enfants est cas contact, que se passe-t-il pour mes autres enfants ?

Le « cas contact d’un cas contact » n’est pas un cas contact. Si l’un de vos enfants doit s’isoler, parce qu’il est identifié comme cas contact et qu’il n’est pas vacciné (et qu’il n’a pas déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois), alors ses frères et sœurs peuvent continuer à aller à l’école.

Par contre, si votre enfant est testé positif à la Covid, alors ses frères et sœurs deviendront à leur tour cas contacts (sauf s’ils ont déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois). S’ils ne sont pas vaccinés, ils devront eux aussi s’isoler et ne devront pas aller à l’école.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Est-ce que mon enfant doit porter le masque ?

Le port du masque est obligatoire en primaire, au collège et au lycée dans tous les départements.

Pour les élèves des écoles maternelles, le port du masque est proscrit quel que soit le département.

Les parents doivent fournir des masques à leurs enfants. Le masque doit assurer une filtration supérieure à 90 % (masque « grand public » ou masque chirurgical par exemple). Le ministère dote chaque école, collège et lycée en masques « grand public » afin qu’ils puissent être fournis aux élèves qui n’en disposeraient pas.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Est-ce que mon enfant a besoin du passe sanitaire pour aller à l’école ?

Non. Le passe vaccinal ou le passe sanitaire ne sont pas obligatoires pour accéder aux établissements d’enseignement, écoles, collèges ou lycées.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

La vaccination contre la Covid 5 à 11 ans 12 à 17 ans

Les enfants de 5 à 11 ans peuvent-ils être vaccinés ?

Oui. La vaccination est possible pour tous les enfants âgés de 5 à 11 ans. Cette vaccination est facultative, et se fait avec une forme pédiatrique (trois fois moins dosée) du vaccin Pfizer. L’accord des deux parents (ou titulaires de l’autorité parentale) est nécessaire.

Cette décision a été prise suite aux avis favorables de la Haute autorité de santé (HAS), du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) et du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV).

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Où faire vacciner un mineur et avec quel vaccin ?

Les mineur(e)s peuvent-être vacciné(e)s :

  • dans un centre de vaccination et dans certains établissements scolaires ;

  • chez votre médecin traitant, en cabinet infirmier, en pharmacie, ou encore à domicile.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans se fait avec une forme pédiatrique (trois fois moins dosée) du vaccin Pfizer.

La vaccination des adolescent(e)s de 12 à 17 ans se fait avec le vaccin Pfizer ou le vaccin Moderna. La Haute autorité de santé (HAS) recommande d’utiliser de préférence le vaccin Pfizer dès lors qu’il est disponible (en raison d’un risque accru de myocardite avec le vaccin Moderna chez les personnes de moins de 30 ans).

  • Trouvez les lieux de vaccination proches de chez vous sur le site sante.fr ou en appelant le numéro vert 0 800 009 110 (7j/7, de 6h à 22h).
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Les mineurs reçoivent-ils le même nombre de doses que les adultes ?

Oui. Comme pour les adultes, pour la vaccination initiale, les mineurs reçoivent :

  • une seule dose, s’ils ont déjà été contaminés à la Covid (dans ce cas, il faut attendre au minimum 2 mois après le test positif avant de se faire vacciner) ;
  • deux doses, s’ils n’ont pas déjà été contaminés par la Covid.

Le délai entre les deux doses dépend du vaccin et de l'âge de votre enfant :

  • enfant âgé de 5 à 11 ans (dosage pédiatrique du vaccin Pfizer) : entre 18 et 24 jours.

  • enfant âgé de 12 à 17 ans :

    • 3 à 7 semaines après la première, pour le vaccin Pfizer ;
    • 4 à 7 semaines après la première, pour le vaccin Moderna.

nouveau À partir du lundi 24 janvier 2022, les adolescent(e)s de 12 à 17 ans pourront également recevoir une dose de rappel (dite 3e dose).

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Faut-il une autorisation parentale pour vacciner un mineur ?

  • Pour un enfant de 5 à 11 ans, l’accord des deux parents ou tuteurs est obligatoire. Le formulaire d’autorisation peut être téléchargé à l’avance et sera également disponible dans le centre de vaccination.

    • Si les deux parents sont présents, ils signent tous les deux le formulaire d’autorisation parentale.
    • Si un seul des deux parents est présent, il signe le formulaire d’autorisation parentale et déclare sur l’honneur que l’autre parent a donné également son consentement à la vaccination de l’enfant.

    Le jour de la vaccination, l’enfant doit être accompagné de l’un de ses parents (ou titulaires de l’autorité parentale).

  • Pour un(e) adolescent(e) de 12 à 15 ans, le consentement écrit d’un parent ou tuteur est obligatoire. Un formulaire d’autorisation peut être téléchargé à l’avance et sera également disponible dans le centre de vaccination.

    Le jour de la vaccination, l’adolescent(e) peut venir accompagné(e) de l’un de ses parents (ou titulaires de l’autorité parentale), mais ce n’est pas obligatoire.

  • Pour un(e) adolescent(e) de 16 à 17 ans, l’autorisation parentale n’est pas requise.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Le mineur doit-il donner son accord ?

La vaccination est précédée d’un entretien préalable, pendant lequel le professionnel de santé donnera à l’enfant ou à l’adolescent(e) toutes les informations de façon claire et adaptée, et pourra répondre à ses questions ou à celles de ses parents.

Dans le cas d’un(e) adolescent(e) de 12 ans et plus, le professionnel recueillera ensuite son consentement oral avant de procéder à l’injection.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Quels justificatifs apporter le jour du rendez-vous de vaccination ?

  • Pour un enfant de 5 à 11 ans l’autorisation parentale de vaccination signée par les deux parents lorsqu’ils sont présents, ou seulement par le parent accompagnateur, qui atteste alors sur l’honneur que l’autre parent a aussi donné son accord.
  • Pour un(e) adolescent(e) de 12 à 15 ans, l’autorisation parentale de vaccination signée par un des deux parents ou par le tuteur.
  • La carte vitale de l’adolescent(e) (si disponible), et celle d’un parent (ou une attestation de droits mentionnant le numéro de sécurité sociale d’un parent).
  • La preuve de contamination antérieure, si le mineur a déjà été contaminé par la Covid. Cette preuve peut-être un ancien test positif (PCR ou antigénique), ou une sérologie (prise de sang) indiquant la présence d’anticorps. Il faut respecter un délai de 2 mois minimum après ce test positif avant de se faire vacciner.
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Comment obtenir une attestation de vaccination (valable comme « passe sanitaire ») pour un mineur de 12 ans et plus ?

Suite à la vaccination, le professionnel de santé lui remettra une attestation de vaccination (sur papier) comportant un QR code.

Elle sera valable comme « passe sanitaire » en France 7 jours après la dernière dose (dose unique en cas de contamination antérieure, ou 2e dose dans les autres cas). Pour les voyages à l’international, le délai est de 14 jours.

Cette attestation pourra être importée dans l’application TousAntiCovid rubrique « carnet », sur le smartphone de l’adolescent(e) ou de ses parents.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

La vaccination des mineurs de 12 ans et plus est-t-elle obligatoire pour obtenir le « passe sanitaire » ?

  • Pour les adolescent(e)s de 12 à 15 ans, les règles du passe sanitaire continuent à s’appliquer, et plusieurs justificatifs, au choix, sont utilisables en France et pour les voyages en Union européenne :

    • une attestation de vaccination complète (toutes les doses et respect du délai de 7 jours après la dernière dose en France, ou 14 jours pour voyager à l’étranger) ;
    • un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 h ;
    • un test PCR positif de plus de 11 jours et moins de 6 mois (aussi appelé certificat de rétablissement).
  • Le passe vaccinal s’applique aux adolescent(e)s de 16 à 17 ans, et les justificatifs valables pour eux seront donc uniquement :

    • une attestation de vaccination complète (toutes les doses et respect du délai de 7 jours après la dernière dose en France, ou 14 jours pour voyager à l’étranger) ;
    • un test PCR positif de plus de 11 jours et moins de 6 mois (aussi appelé certificat de rétablissement).

nouveau À partir du lundi 24 janvier 2022, les adolescent(e)s de 12 à 17 ans pourront recevoir une dose de rappel (dite 3e dose) : ce rappel vaccinal ne sera pas obligatoire dans le cadre du passe vaccinal ou du passe sanitaire.

Par ailleurs, le ou la mineur(e) non-vacciné(e) accompagnant ses parents vaccinés lors d’un voyage bénéficiera des mêmes facilités qu’eux. Par exemple, un(e) mineur(e) non-vacciné(e) pourra accompagner ses parents vaccinés lors d’un voyage dans un pays classé orange sans justifier d’un motif impérieux pour s’y rendre.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Questions médicales et dépistage 0 à 4 ans 5 à 11 ans 12 à 17 ans

Que faire si mon enfant est malade ?

Il vous est conseillé :

  • de maintenir l’enfant à la maison ;
  • de contacter par téléphone un médecin (pédiatre si possible) ou le 15 : il est déconseillé de se rendre spontanément chez le médecin traitant ou aux urgences sans contact téléphonique préalable ;
  • d’appliquer les mesures barrières.

Le retour de l’enfant en collectivité ne pourra être envisagé qu’après avis d’un médecin.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Où faire tester mon enfant ?

Cliquez ici pour trouver un lieu de dépistage près de chez vous sur le site sante.fr.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Que faire si mon enfant est positif à la Covid ?

Si votre enfant a été testé positif à la Covid, il doit rester isolé. La durée de l’isolement dépend de son âge et de son statut vaccinal.

  • si votre enfant est vacciné ou s’il a moins de 12 ans :

    • il doit s’isoler 7 jours à partir de la date du début de ses symptômes, ou du test positif s’il est asymptomatique. Son isolement peut être réduit à 5 jours, suite à un test de dépistage négatif (antigénique ou PCR) et en l’absence de fièvre ou de difficultés respiratoires depuis 48 heures ;
  • si votre enfant a plus de 12 ans et qu’il n’est pas vacciné :

    • il doit s’isoler 10 jours à partir de la date du début de ses symptômes, ou du test positif s’il est asymptomatique. Son isolement peut être réduit à 7 jours, suite à un test de dépistage négatif (antigénique ou PCR) et en l’absence de fièvre ou de difficultés respiratoires depuis 48 heures.

Dans tous les cas, les autres membres du foyer sont considérés comme cas contact et doivent s’isoler s’ils ne sont pas vaccinés.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Quels sont les symptômes de la Covid chez les enfants ?

Les enfants ont généralement des symptômes légers et peu spécifiques :

  • rhume ;
  • toux ;
  • maux de gorge ;
  • fièvre (38 °C et plus) ;
  • symptômes gastro-intestinaux (diarrhée, nausées, vomissement…) ;
  • perte d’appétit ;
  • fatigue.

Si votre enfant est malade, il ne doit pas aller à l’école. Il est préférable de téléphoner à votre médecin traitant au lieu de vous déplacer spontanément à son cabinet.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Les tests sont-ils payants ou soumis à la présentation d’une prescription médicale (ordonnance) pour les mineurs ?

Non. Pour les mineurs, les tests de dépistages sont toujours gratuits et réalisés sans prescription médicale (ordonnance).

Les autotests pour le dépistage en milieu scolaire sont délivrés gratuitement en pharmacie, sur présentation d’une attestation fournie par l’école.

Les autotests de surveillance à J+2 et J+4 pour les cas contacts vaccinés sont également délivrés gratuitement en pharmacie, sur présentation du résultat de test PCR ou antigénique négatif et d’un document justifiant le statut de personnes contact.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Les tests sont-ils dangereux pour les enfants ?

Les tests ne présentent aucun danger pour les enfants. Les tests salivaires sont proposés pour le confort des enfants, car le prélèvement nasal peut parfois être difficile à réaliser chez les plus jeunes.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

La sérologie Covid fonctionne-t-elle également pour les enfants ?

Oui, comme chez l’adulte la sérologie indique un contact avec le virus. Cependant, la prescription d’une sérologie Covid et son interprétation doivent être faites par un médecin.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Comment préparer mon enfant à subir un test de dépistage nasopharyngé (prélèvement nasal) ?

L’enjeu est de rassurer votre enfant mais également d’éviter qu’il ne contamine les autres ou qu’il soit contaminé à l’occasion de ce test.

Décrivez-lui l’environnement dans lequel le test sera réalisé, les vêtements de protection des professionnels de santé et le déroulement du test (le coton-tige dans le nez). Vous pouvez par exemple lui faire répéter les gestes (lever la tête, respirer par la bouche…) sous forme de jeu à la maison.

Pendant le test, assurez-vous qu’il porte bien son masque sur la bouche et n’hésitez pas à rester à ses côtés.

Si vous emmenez un doudou ou un objet familier, veillez à ce qu’il n’entre pas en contact avec des surfaces qui peuvent être contaminées. Sinon, lavez-le ou laissez le en quarantaine durant 7 jours.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Mon enfant est atteint d’une maladie chronique, quelles sont les précautions supplémentaires à prendre ?

Même chez l’enfant atteint d’une pathologie chronique, l’infection à la Covid est généralement bénigne.

Il faut favoriser le retour dans leur établissement scolaire de tous les enfants ayant une pathologie chronique, car cela est bénéfique pour leur santé, leur bien-être et leur avenir. La poursuite d’une scolarisation à domicile ne peut concerner que quelques cas particuliers, sur avis du médecin référent.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche de la HAS suivante : HAS, Accompagner les enfants et les adolescents dont ceux vivant avec une maladie chronique lors de la levée du confinement, 20 mai 2020.

Seuls quelques enfants suivis pour des pathologies rares et graves et en situation de grande vulnérabilité en lien avec leur pathologie ou leurs traitements nécessitent des précautions particulières voire du maintien des soins, des activités éducatives, d’une scolarité à domicile.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Étant donné la situation, dois/puis-je décaler le prochain vaccin de mon enfant ?

Il est primordial de maintenir l’ensemble des vaccinations de vos enfants.

Les consultations pour vaccination ne doivent pas être reportées et les retards de vaccinations doivent être rattrapés.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Organisation familiale et garde des enfants 0 à 4 ans 5 à 11 ans 12 à 17 ans

Que doivent faire mes enfants si je suis positif à la Covid ?

Si vous êtes positif à la Covid, alors vos enfants sont cas contact (sauf s’ils ont eux-mêmes déjà eu la Covid dans les 2 derniers mois).

La conduite à tenir dépendra de leur âge et de leur statut vaccinal :

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Je ne peux pas télétravailler, puis-je obtenir un arrêt de travail pour garder mon enfant qui ne peut pas aller à l’école à cause de la Covid ?

Si vous êtes dans l’une de ces situations :

  • votre enfant, quel que soit son âge, souffre d’un handicap qui le rend vulnérable et l’oblige à s’isoler ;

  • votre enfant de moins de 16 ans ne peut pas aller à la crèche, à l’école ou au collège pour l’une des raisons suivantes :

    • sa classe est fermée pour raison sanitaire,
    • il ou elle est déclaré(e) comme étant cas contact,
    • il ou elle est positif(ve) à la Covid.

Alors, vous ou votre conjoint(e) pouvez obtenir un arrêt de travail afin de garder votre enfant, même si vous êtes vacciné(e).

Pour cela, vous devrez fournir à l’employeur :

  • soit un justificatif de fermeture de la classe ou de l’établissement, soit un document de l’Assurance Maladie attestant que votre enfant est cas contact et fait l’objet d’une mesure d’isolement ;
  • une attestation sur l’honneur précisant que vous êtes le seul des 2 parents à bénéficier d’un arrêt de travail pour les jours concernés.

C’est l’employeur qui procédera alors à la déclaration d’activité partielle auprès de l’Assurance Maladie.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Les enfants peuvent-ils être gardés par des personnes extérieures au foyer, par exemple les grands-parents ?

Oui, si ces personnes et l’enfant ne sont pas malades, et en appliquant les mesures de prévention suivantes :

  • respecter les gestes barrières : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper de l’enfant, mais aussi après ;
  • porter le masque lors d’un contact rapproché (enfant dans les bras…).
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Comment gérer la garde alternée en période de Covid ?

  • La loi ne prévoit de règles spécifiques. Il revient donc aux parents de faire preuve de bon sens pour protéger l’équilibre et la santé de leurs enfants.

  • Il est possible d’adapter à l’amiable le planning de garde (en prévoyant par exemple un rattrapage) pour éviter de propager la maladie d’un foyer à l’autre, notamment dans les situations suivantes :

    • lorsque l’enfant doit rester isolé parce qu’il est positif ou cas contact (dans le cas où il n’est pas vacciné) ;
    • lorsqu’une personne du foyer est malade.
  • Dans ce cas, il peut être bénéfique de prévoir pour l’enfant des moments d’échange avec l’autre parent (par téléphone ou en visio par exemple) pour maintenir le lien pendant la période d’isolement.

  • Soyez particulièrement vigilants lorsque le foyer comporte des personnes vulnérables (personnes âgées, immunodéprimées, non vaccinées, ou à risque de forme grave de Covid).

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Enfants en bas âge 0 à 4 ans

Mon enfant peut-il aller à la crèche s’il est cas contact ?

Si votre enfant en bas âge est cas contact, il doit être testé immédiatement (test PCR, PCR salivaire, antigénique). Les tests de dépistage sont toujours gratuits pour les enfants. Son accueil en crèche pourra reprendre à condition de présenter une attestation parentale de résultat négatif. Par sécurité, vous êtes encouragé à réaliser un second test, 7 jours après la notification de contact à risque pour confirmer que l’enfant n’a pas été contaminé.

Sans test, votre enfant devra rester isolé 7 jours. Si nécessaire, vous pouvez obtenir un arrêt de travail pour le garder à la maison.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Puis-je continuer à allaiter mon enfant si je ressens des symptômes ou si je suis positive à la Covid ?

Oui. Le virus ne se transmet pas par le lait maternel, vous pouvez donc continuer à allaiter même en étant positive à la Covid. Cependant, il faut respecter certaines précautions pour ne pas transmettre le virus à votre enfant autrement :

  • lavez-vous les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique avant de toucher le nourrisson ;
  • portez un masque dès que vous êtes en présence de votre nourrisson et particulièrement pendant l’allaitement ;
  • désinfectez systématiquement les surfaces et objets que vous avez touché et qui pourraient entrer en contact avec le nourrisson (table à langer, tétine…) ;
  • utilisez des mouchoirs à usage unique.
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

À partir de quel âge mon enfant peut-il / doit-il porter un masque ?

Le port du masque est recommandé à partir de l’âge de 6 ans.

Pour plus d’informations sur le port du masque, vous pouvez consulter les ressources ci-dessous :

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

À partir de quel âge peut-on mettre du gel hydro-alcoolique sur les mains d’un enfant ?

Il peut être utilisé à tout âge, cependant il est préférable de donner la priorité au lavage des mains à l’eau et au savon.

Il doit être appliqué sur peau saine en se frottant les mains jusqu’à ce qu’elles soient sèches.

Attention à ne pas laisser le produit à portée des jeunes enfants car il existe un risque de projection dans les yeux et d’ingestion accidentelle.

Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Quelles sont les précautions pour emmener mon enfant au parc de jeux collectifs (jeux, bacs à sable, points d’eau, etc.) ?

Il est déconseillé d’emmener votre enfant dans les parcs et les aires de jeux collectifs s’il a été en contact avec une personne positive dans les deux semaines précédentes, ou s’il présente des symptômes de la Covid.

Dans les autres cas, vous pouvez emmener votre(vos) enfant(s) dans les parcs et les aires de jeux collectifs sous réserve des précautions suivantes :

  • lui laver les mains à l’eau et au savon avant de quitter le domicile et en rentrant ;
  • respecter dans la mesure du possible une distanciation physique avec les autres personnes ;
  • éviter de partager les jouets individuels entre les enfants ;
  • en cas de contact rapproché avec un enfant présentant des symptômes apparents (rhume et/ou toux), faire un lavage des mains à l’eau et au savon ou sinon au gel hydro-alcoolique.
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Les enfants peuvent-ils être gardés par des personnes extérieures au foyer, par exemple les grands-parents ?

Oui, si ces personnes et l’enfant ne sont pas malades, et en appliquant les mesures de prévention suivantes :

  • respecter les gestes barrières : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper de l’enfant, mais aussi après ;
  • porter le masque lors d’un contact rapproché (enfant dans les bras…).
Avez-vous trouvé cette réponse utile ?

Vous avez encore des questions ?

Ligne d’écoute pour les parents, ressources pour les parents et professionnels : Enfance & Covid.