Conseils pour les mineurs

nouveau Le forfait « 100% Psy Enfant Ado » est opérationnel. Il donne accès à 10 séances de soutien psychologique, sans avance de frais, pour les mineurs en souffrance psychique du fait de la situation sanitaire. Pour obtenir toutes les informations nécessaires, consultez le site internet dédié au dispositif.

La vaccination des mineurs âgés de plus de 12 ans

Depuis le 15 juin 2021, la vaccination est ouverte aux enfants de 12 ans et plus, sans condition médicale.

Faut-il une autorisation parentale pour vacciner un mineur ?

Oui. Le consentement des parents ou du tuteur est obligatoire pour vacciner un adolescent qui ne présente pas de comorbidités. Une autorisation parentale de vaccination doit être remplie par les deux parents ou par le tuteur. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici. Elle sera également mise à votre disposition dans le centre de vaccination. Si l’adolescent présente une comorbidité le mettant à risque de forme grave de Covid, le consentement de l’un des deux parents (ou tuteur) est suffisant.

Le mineur doit-il donner son accord ?

Oui. Au cours de l’entretien préalable à la vaccination, le professionnel de santé donnera à l’adolescent(e) toutes les informations de façon claire et adaptée. Il recueillera ensuite son consentement oral avant de procéder à l’injection.

Où faire vacciner un mineur et avec quel vaccin ?

Les adolescent(e)s âgé(e)s de 12 ans et plus sont vacciné(e)s avec le vaccin Pfizer-BioNTech en centre de vaccination, ou directement dans les établissements d’accueil spécifiques (structures d’accueil pour les enfants handicapés, maisons à caractère social…).

Pour trouver un centre de vaccination, rendez-vous sur sante.fr.

Les mineurs reçoivent-ils le même nombre de doses que les adultes ?

Oui. Comme pour les adultes, les mineurs reçoivent :

  • une seule dose, s’ils ont déjà été contaminés à la Covid.
  • deux doses, s’ils n’ont pas été contaminés par la Covid dans les mois précédant la vaccination.

Quels justificatifs apporter le jour du rendez-vous de vaccination ?

  • L’autorisation parentale de vaccination signée par les deux parents ou par le tuteur.
  • La carte vitale de l’adolescent (si disponible) et celle du parent qui l’accompagne.
  • La preuve de contamination antérieure, si le mineur a déjà été contaminé par la Covid. Cette preuve peut-être un ancien test positif, ou une sérologie (prise de sang) indiquant la présence d’anticorps.

Comment obtenir une attestation de vaccination (valable comme « Pass sanitaire » ) pour un mineur ?

Suite à la vaccination, le professionnel de santé lui remettra une attestation de vaccination comportant un QR code.

Cette attestation pourra être importée dans l’application TousAntiCovid rubrique « carnet », sur le smartphone de l’adolescent ou de ses parents.

La vaccination des mineurs sera-t-elle obligatoire pour obtenir le « Pass sanitaire » ?

Non. Comme pour les adultes non-vacciné(e)s, plusieurs justificatifs, au choix, font office de « Pass sanitaire » utilisable en France et bientôt pour les voyages en Union européenne :

  • l’attestation de vaccination complète (toutes les doses et respect du délai de 14 jours après la dernière dose) ;
  • un test PCR ou antigénique négatif récent ;
  • un test PCR positif de plus de 11 jours et moins de 6 mois.

Par ailleurs, le ou la mineur(e) non-vacciné(e) accompagnant ses parents vaccinés lors d’un voyage bénéficiera des mêmes facilités qu’eux. Par exemple, un mineur non-vaccin(é) pourra accompagner ses parents vaccinés lors d’un voyage dans un pays classé orange sans justifier d’un motif impérieux pour s’y rendre.

Pour plus d’informations sur les voyages et le pass sanitaire en général, consultez notre page thématique.

Questions générales pour les mineurs de moins de 15 ans

À partir de quel âge mon enfant peut-il / doit-il porter un masque ?

Le port du masque est recommandé à partir de l’âge de 6 ans.

Pour plus d’informations sur le port du masque, vous pouvez consulter :

À partir de quel âge peut-on mettre du gel hydro-alcoolique sur les mains d’un enfant ?

Il peut être utilisé à tout âge, cependant il est préférable de donner la priorité au lavage des mains à l’eau et au savon.

Il doit être appliqué sur peau saine en se frottant les mains jusqu’à ce qu’elles soient sèches.

Attention à ne pas laisser le produit à portée des jeunes enfants car il existe un risque de projection dans les yeux et d’ingestion accidentelle.

Quel sont les précautions pour emmener mon enfant au parc de jeux collectifs (jeux, bacs à sable, points d’eau, etc.) ?

Il est déconseillé d’emmener votre(vos) enfant(s) dans les parcs et les aires de jeux collectifs si l’un des membres du foyer a été diagnostiqué positif à la Covid dans les deux semaines précédentes, ou si le(s) enfant(s) présentent des symptômes de la Covid.

Dans les autres cas, vous pouvez emmener votre(vos) enfant(s) dans les parcs et les aires de jeux collectifs sous réserve des précautions suivantes :

  • Lui laver les mains à l’eau et au savon avant de quitter le domicile et en rentrant
  • Respecter dans la mesure du possible une distanciation physique avec les autres personnes
  • Éviter de partager les jouets individuels entre les enfants
  • En cas de contact rapproché avec un enfant présentant des symptômes apparents (rhume et/ou toux), faire un lavage des mains à l’eau et au savon ou sinon au gel hydro-alcoolique

Les enfants en bas âge peuvent-ils être portés par des personnes extérieures au foyer, par exemple les grands-parents ?

Oui, si ces personnes ne sont pas malades et en appliquant les mesures de prévention suivantes :

  • Bien se laver les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper de l’enfant, mais aussi après
  • Port du masque pour les adolescents et adultes

Questions relatives à la crèche / école

Est-il recommandé de mettre mon enfant à la crèche en l’absence de distanciation physique possible ?

Oui le retour en crèche est recommandé car le port du masque par les adultes remplace efficacement la distanciation physique. Par ailleurs, la limitation du nombre d’enfants et l’application des mesures barrières réduit considérablement le risque de contamination chez les enfants et les professionnels de la petite enfance.

Mon enfant peut-il garder son doudou ou sa tétine à la crèche ? Comment faut-il en prendre soin ?

Il est important pour votre enfant de ne pas perdre ses repères. Garder son doudou ou sa tétine est essentiel et n’empêche pas un retour à la crèche.

Il faut privilégier des objets en plastique ou tissu et les dupliquer lorsque c’est possible (un pour la maison, un pour la crèche à laisser dans le sac/casier personnel de l’enfant). Pour les doudous, un lavage régulier en machine à 60° est recommandé.

Quel est l’impact psychologique pour un bébé d’être gardé en crèche par du personnel masqué ?

Le port du masque et les mesures barrières ne perturbent pas les interactions, qui restent possibles par le regard, la parole et même les gestes. Les enfants n’étant pas masqués, leurs interactions sont très bénéfiques.

Questions médicales

Que faire si mon enfant est malade ?

Il vous est conseillé :

  • De maintenir l’enfant à la maison.
  • De contacter par téléphone un médecin (pédiatre si possible) ou le 15 : Il est déconseillé de se rendre spontanément chez le médecin traitant ou aux urgences sans contact téléphonique préalable.
  • D’appliquer les mesures barrières.

Le retour de l’enfant en collectivité ne pourra être envisagé qu’après avis d’un médecin.

Mon enfant est atteint d’une maladie chronique, quelles sont les précautions supplémentaires à prendre ?

Même chez l’enfant atteint d’une pathologie chronique, l’infection à la Covid est généralement bénigne.

Il faut favoriser le retour dans leur établissement scolaire de tous les enfants ayant une pathologie chronique, car cela est bénéfique pour leur santé, leur bien-être et leur avenir. La poursuite d’une scolarisation à domicile ne peut concerner que quelques cas particuliers, sur avis du médecin référent.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la fiche de la HAS suivante : HAS, Accompagner les enfants et les adolescents dont ceux vivant avec une maladie chronique lors de la levée du confinement, 20 mai 2020.

Seuls quelques enfants suivis pour des pathologies rares et graves et en situation de grande vulnérabilité en lien avec leur pathologie ou leurs traitements nécessitent des précautions particulières voire du maintien des soins, des activités éducatives, d’une scolarité à domicile.

La sérologie Covid fonctionne-t-elle également pour les enfants ?

Oui, comme chez l’adulte la sérologie indique un contact avec le virus. Cependant, la prescription d’une sérologie Covid et son interprétation doivent être faites par un médecin.

Étant donné la situation, dois/puis-je décaler le prochain vaccin de mon enfant ?

Il est primordial de maintenir l’ensemble des vaccinations de vos enfants.

Les consultations pour vaccination ne doivent pas être reportées et les retards de vaccinations doivent être rattrapés.

Mon enfant de 2 ans a de la diarrhée depuis 2 jours et a vomi plusieurs fois hier ; il devient fébrile et commence à tousser. On m’a parlé de gastroentérite mais il n’y a pas d’autres cas dans la famille ou à la crèche. Peut-il s’agir de la Covid ?

Bien que la Covid soit très rare à cet âge, il est prudent de consulter un médecin qui fera pratiquer un test car les troubles digestifs persistants peuvent être dûs au coronavirus. Cette infection est de toute façon le plus souvent bénigne, les enfants ont beaucoup moins de risque d’avoir des formes graves et d’être hospitalisés que les adultes.

Mon enfant a moins de 6 ans et a le nez qui coule et une toux grasse mais n’a pas de fièvre, dois-je le sortir de l’école maternelle ?

NON, sauf s’il a été en contact avec un adulte ou un autre enfant dont l’infection à coronavirus a été prouvée ; il n’y a pas non plus de nécessité de lui faire un test. Il faudra s’assurer de la disparition des symptômes ou au moins de leur amélioration au bout de 3 jours.

Mon mari (père de l’enfant ci-dessus) est obèse et diabétique, dois-je prendre des précautions particulières ?

OUI, dans ce contexte particulier et bien que la Covid soit rare à cet âge, il faut s’assurer que votre mari ne risque pas d’être contaminé par sa fille ou son fils et donc pratiquer un test à votre enfant.

En attendant le résultat, il faut « isoler » le papa lorsque que votre enfant est au domicile et c’est vous qui devez l’amener à l’école et vous en occuper.

Mon enfant a plus de 6 ans et a eu mal à la gorge et de la fièvre, je l’ai gardé à la maison. Le médecin traitant a fait un test rapide avec un écouvillon sur les amygdales et a diagnostiqué une angine à streptocoque motivant un traitement antibiotique. Que dois je faire pour l’école ?

Ne lui donnez pas d’anti inflammatoires et seulement du paracétamol en plus de l’antibiotique. Il peut retourner à l’école après 2 jours de traitement à condition qu’il n’ait plus de fièvre. Par contre si les symptômes ne s’améliorent pas ou s’il apparaît une gêne respiratoire, il faut consulter à nouveau et faire pratiquer un test Covid.

Le collège m’a informé qu’une camarade de classe de ma fille a été testée positive à la Covid, après avoir été contaminée par son père. Cette enfant a un peu de fièvre mais ne tousse pas. Dois-je faire pratiquer un test à ma fille qui n’a aucun symptôme ?

NON, s’il s’agit d’un seul cas dans la classe et si votre fille n’a pas eu de contact très proche sans masque avec sa camarade (par exemple en mangeant à sa table à la cantine) ; elle peut aller normalement au collège.

Si votre fille présente à son tour dans les jours qui viennent de la fièvre ou de la toux, il faudra la garder à domicile et la faire tester. Le dépistage systématique de l’ensemble de la classe n’est justifié que si le professeur ou 3 enfants sont infectés.

Vous avez encore des questions ?

Ligne d’écoute pour les parents, ressources pour les parents et professionnels : Enfance & Covid.

Obtenez des conseils adaptés à votre situation en quelques clics

Je veux des conseils personnalisés